Coto : « J’invite ceux de la Terre de Feu à cesser de mettre la botte sur la tête du secteur privé »

Coto : « J’invite ceux de la Terre de Feu à cesser de mettre la botte sur la tête du secteur privé »
Coto : « J’invite ceux de la Terre de Feu à cesser de mettre la botte sur la tête du secteur privé »
-

Le législateur provincial Agustín Coto (Les Républicains TDF) ont célébré l’approbation au Sénat de la Loi Base et du paquet fiscal, le considérant comme « un grand pas pour le Gouvernement », et ont répondu aux critiques des dirigeants provinciaux qui affirment que les deux projets sont préjudiciables à la Terre de Feu. .

«Ils doivent encore retourner auprès des députés pour que les textes définitifs soient ratifiés, et qu’il soit promulgué. Mais avoir obtenu l’approbation me semble être un énorme pas en avant pour le gouvernement et pour la gestion proposée par le président Javier Milei.», a-t-il souligné dans des déclarations à FM Master.

De son point de vue, Coto a souligné que les deux lois présentent des points intéressants sur des questions telles que la réforme de l’État, les pouvoirs délégués qu’il considère « nécessaires dans ce contexte pour pouvoir ordonner beaucoup de choses », ainsi que la réforme du travail qui « être plus flexibles. » pour générer de meilleures initiatives en matière d’investissements et de création d’emplois.

« Personnellement, je suis très heureux et satisfait que cela ait été approuvé. Ce que l’Argentine fait avec ces lois, c’est se débarrasser de décennies de bureaucratie et de réglementations qui ont généré des inconvénients pour le développement économique du pays.“, il a souligné.

Face aux critiques formulées par l’opposition fuégienne, le législateur officiel a interpellé ceux qui estiment que les deux projets nuisent à la province de lire les principaux points des Bases et du paquet fiscal.

Et j’invite ceux de la Terre de Feu à réfléchir à cesser de mettre la botte sur la tête de ceux qui travaillent, investissent et se développent dans le secteur privé. Sinon, nous continuerons sur la voie du déclin que nous avons empruntée au cours des dernières décennies », a-t-il mis en garde.


#Argentina

-