Mendoza et Santa Fe travaillent en coordination sur la réintégration des animaux : Gouvernement de Mendoza Press

-
Grâce au travail coordonné entre le ministère de l’Énergie et de l’Environnement de Mendoza et le ministère de l’Environnement et du Changement climatique de Santa Fe, l’ours à miel sauvé du trafic illégal il y a des mois a été réinséré dans son habitat.

En mars, un spécimen d’ours à miel (Tamandua tetradactyla) a été sauvé par la police rurale du département de Junín, à la demande des habitants qui l’ont vu et ont prévenu les autorités. Dès que la Police Rurale a identifié et sauvé le spécimen, elle l’a référé au Département de la Faune de la Direction de l’Ecoparc et de la Biodiversité et ainsi l’ours est entré dans l’Ecoparc de Mendoza en quarantaine, avec observation et soins de santé complets.

Après avoir reçu les premières attentions, l’ours a été transféré il y a quelques semaines au Centre de sauvetage, d’interprétation et de recherche de la faune La Esmeralda, à Santa Fe, pour achever sa récupération. Après avoir passé quelques jours au centre de secours où il a subi une deuxième visite vétérinaire, il a été réinséré dans son milieu naturel au nord de la province côtière argentine.

“De Mendoza, nous comprenons que le souci de l’environnement dépasse les limites provinciales et que nous devons travailler de manière articulée avec les autres provinces pour pouvoir établir des politiques publiques sérieuses et de qualité pour la conservation réelle de la biodiversité dans notre pays”, a souligné le ministre. de l’énergie et de l’environnement, Jimena Latorre.

Pour sa part, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique de Santa Fe, Enrique Estévez, a souligné que « ce travail fait partie des politiques publiques que nous menons pour le soin et la conservation de la biodiversité, une de nos priorités de gestion ».

Il convient de noter qu’en plus de l’ours Melero, la Direction de la Biodiversité et de l’Ecoparc du Gouvernement de Mendoza a extrait 15 perroquets parlants (Amazona aestiva) et un ara (femelle), également sauvés du trafic illégal. Actuellement, les animaux poursuivent leur traitement de récupération au Centre de sauvetage, d’interprétation et de recherche de la faune La Esmeralda, en attendant d’atteindre les conditions optimales pour leur réintégration dans le nord de Santa Fe.

“Je tiens à souligner le travail énorme et conscient des équipes de Fauna et Ecoparque pour avoir réussi à ce que ces personnes puissent avoir cette deuxième possibilité”, a déclaré Latorre.

Ceux qui souhaitent fournir des informations sur les animaux sauvages blessés ou signaler des cas de chasse ou de possession illégale peuvent le faire via le site officiel du ministère de l’Énergie et de l’Environnement (signet Plaintes). Vous pouvez également contacter la Direction de la Biodiversité par téléphone au 261 5182481 ou 261 3853400 (Stagiaire Faune : 3411), de 8h à 13h ou au 911 (Police de Sécurité Rurale de Mendoza).

-