La loi d’amnistie est entrée en vigueur, permettant au président d’exonérer directement

La loi d’amnistie est entrée en vigueur, permettant au président d’exonérer directement
La loi d’amnistie est entrée en vigueur, permettant au président d’exonérer directement
-

Ce samedi est entré en vigueur la réforme du Loi d’amnistiece qui donne le président de la République la faculté de disculper aux personnes qui contribuent à clarifier les crimes pertinents pour l’État mexicain.

Le décret publié dans l’édition précédente du soir dans le Journal officiel de la Fédération (DOF), un article 9 à la loi d’amnistie, qui est la suivante :

« Sur décision exclusive de la personne détenant le pouvoir exécutif fédéral, le bénéfice de l’amnistie peut être accordé directement, sans être soumis à la procédure établie dans le présent arrêté, dans des cas particuliers qui remplissent les conditions suivantes :

I. Que l’amnistie soit accordée aux personnes qui fournissent des éléments vérifiables utiles pour connaître la vérité des faits dans des cas qui intéressent l’État mexicain, et

II. Des mesures pénales ont été prises contre la ou les personnes à qui l’amnistie est accordée, elles sont poursuivies ou condamnées pour un crime quelconque.

Il a été noté que dans les cas visés dans cette disposition, les dispositions de l’article 2 de cette loi ne seront pas applicables.

« L’amnistie accordée conformément aux dispositions de cet article mettra fin aux actes criminels et aux sanctions imposées », indique le décret signé par le président Andrés Manuel López Obrador.

Cette réforme a été approuvée à la Chambre des députés le 25 avril, par 250 voix pour et 197 contre.

Également entré en vigueur aujourd’hui Loi sur la protectionqui accorde le pouvoir exceptionnel dont disposent les juges mexicains d’accorder des suspensions générales à un règle cela pourrait avoir des répercussions sociales.

De même, il ajoute que lorsqu’il s’agit d’un essai de protection contre toute inconstitutionnalité des normes générales, « en aucun cas les suspensions prononcées n’établiront des effets généraux ».

Cela limite la possibilité pour les juges d’accorder des suspensions provisoires ou définitives avec effets généraux lorsqu’ils entendent des protections contre les lois émises par le Congrès mexicain ou congrès d’État.

Avec les informations de López-Dóriga Digital

-

PREV Hulk Hogan, légende de la WWE, assure que Donald Trump est son héros et arrache sa chemise (VIDEO)
NEXT Liga MX Femenil : Tuzas et Chivas ouvrent le tournoi avec des victoires