Mercredi et jeudi, avec des mesures de force à Santa Fe : : Mirador Provincial : : Santa Fe News

Mercredi et jeudi, avec des mesures de force à Santa Fe : : Mirador Provincial : : Santa Fe News
Mercredi et jeudi, avec des mesures de force à Santa Fe : : Mirador Provincial : : Santa Fe News
-

L’activité dans la province de Santa Fe sera affectée la semaine prochaine par différentes mesures de force, qui se feront sentir mercredi 8 et jeudi 9.

Cette situation résulte des décisions adoptées par les syndicats respectifs, après qu’un accord n’a pas été trouvé à la table commune de discussion sur les salaires et après avoir émis un rejet de la proposition du gouvernement de Maximiliano Pullaro.

Ainsi, la décision des syndicats Amsafe, Sadop et UDA signifiera que les cours ne seront pas dispensés dans les établissements dans lesquels les enseignants adhèrent à la mesure, notamment le mercredi 8, mais auxquels il faudra ajouter le jeudi 9. l’adhésion de ces organisations à la grève nationale ordonnée par la CGT.

Dans le cas de ce secteur, il y a aussi une opposition au prix d’assiduité parfaite qui a commencé à régir le milieu scolaire depuis le milieu du mois dernier par arrêté de l’Exécutif, qui l’a proposé comme mesure distincte de la négociation. parité, mais la représentation syndicale s’y oppose fortement. À cela s’ajoute également le refus de « toute tentative de modification du régime de retraite », comme le Parlement provincial a décidé de l’étudier en commission face au fort déficit du système de retraite.

Mercredi et jeudi également, l’attention du public sera affectée dans différents espaces dépendant de la province, car l’UPCN et l’ATE ont rejeté l’augmentation de salaire proposée par le gouvernement de Santa Fe et ont décidé de prendre des mesures énergiques ces jours-là.

Les deux syndicats ont annoncé la tenue d’arrêts d’activité les mercredi 8 et jeudi 9 mai, en guise de protestation et de revendication d’une proposition salariale plus conforme aux besoins des fonctionnaires, compte tenu du contexte inflationniste actuel.

La proposition du gouvernement de Santa Fe était la même en termes numériques et, comme expliqué, elle se base sur les niveaux de collecte enregistrés ces derniers mois. Le ministre de l’Économie, Pablo Olivares, a expliqué que l’augmentation proposée est de 15,4%, en deux tranches de 7,7%, par rapport au salaire de décembre. Par ailleurs, les syndicats ont déclaré que, en considérant les salaires de mars comme base de calcul, cette augmentation équivaut à une augmentation de 5% à partir d’avril, pour atteindre 10% à partir de mai.

Les mesures énergiques ordonnées par les enseignants du public et du privé et par les travailleurs de l’administration centrale convergeront jeudi avec la grève de la CGT qui, au-delà du niveau d’impact politique qu’elle recherche, se projettera également dans la fourniture de divers services et activités.

-

PREV L’histoire de la jota et un gala folklorique pour célébrer la Journée de La Rioja
NEXT « Nous voulons être réélus et nous le disons d’emblée » : sénatrice Isabel Zuleta