Gabriela Pedrali a condamné la répression lors du traitement du projet

-

Gabriela Pedrali a condamné la répression lors du traitement du projet

La représentante nationale de La Rioja, Gabriela Pedrali, a rejeté la répression après l’affrontement entre manifestants et membres des forces fédérales, au moment où le projet de loi des bases était en discussion au Sénat, tandis que des gaz lacrymogènes étaient lancés qui ont touché, entre autres, à cinq députés de l’Unión por la Patria, qui ont dû être assistés par les services d’urgence.

« Je voulais tout d’abord rassurer ceux qui m’ont sollicité et qui s’inquiétaient de mon état de santé, je vais bien ! Ce qui n’est pas bon et qui est de plus en plus grave, c’est la violence exercée par le gouvernement national sur ordre direct de Milei et du ministre Bullrich. Qui dois-je tenir pour responsable de la répression brutale qu’ils mènent sur la Plaza del Congreso, en jetant du gaz poivré, en violant et en battant les citoyens, les députés et les députées qui expriment le rejet de cette désastreuse loi des Bases. Tant qu’ils continueront avec ce modèle de dévouement, de pauvreté et d’ajustement, ils nous trouveront dans les institutions et aussi dans les rues pour défendre la patrie », a écrit la législatrice de La Rioja sur ses réseaux sociaux.


#Argentina

-