Del Pazo : “Nous voulons former des gens qui prennent soin des gens”

Del Pazo : “Nous voulons former des gens qui prennent soin des gens”
Del Pazo : “Nous voulons former des gens qui prennent soin des gens”
-

dimanche 16.6.2024

/

Dernière mise à jour 9h22

“Nous voulons former des gens qui prennent soin des gens”, a déclaré le Dr Sebastián del Pazo à l’assistance, lors de sa prestation de serment en tant que doyen de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université Catholique de Santa Fe, spécialiste de la Clinique Médicale. Le médecin était entouré de collègues, amis, famille et autorités de la Maison et de la ville. Sa nomination à la tête de l’unité académique est de trois ans.

Un médecin diplômé de la Faculté des Sciences Médicales de l’Université Nationale de Rosario, del Pazo, a relevé cette année le défi de diriger en tant que doyen l’unité académique avec le plus de carrières et le plus d’étudiants de l’UCSF. Dans un discours plein d’émotion, le doyen a rappelé ses dix années d’enseignement dans cette Maison d’études, rôle qu’avaient également joué son grand-père et son oncle.

Autorités de l’UCSF : Armando De Feo, Eugenio Martín De Palma, Sebastián del Pazo, Guillermo Kerz, José Luis Ayala.

Faisant référence à la demande de proximité et d’écoute formulée il y a quelques jours par Mgr Fenoy aux autorités de cette Assemblée, il a exprimé : « J’offre ma proximité et mon écoute : aux étudiants en premier lieu, à mes collègues qui composent l’équipe de direction. de la Faculté, aux directeurs et coordinateurs des différentes carrières ; aux autorités de cette Université Et s’il vous plaît, exigez ma proximité respectueuse, exigez mon écoute attentive.

Face à l’énorme défi que représente l’intégration à l’équipe dirigeante de cette Faculté, il a affirmé avec assurance : « Nous formons de futurs professionnels qui prendront soin de la santé des gens. Des kinésiologues professionnels, des pharmaciens, des nutritionnistes, des orthophonistes, des obstétriciens, des diplômés en psychomotricité, en en sécurité alimentaire ou en gérontologie. Nous voulons former des personnes qui prennent soin des gens, qui sont proches et qui les écoutent, convaincus que c’est le meilleur moyen d’arriver à un diagnostic précis et à un traitement efficace.

Concernant la responsabilité que l’Université a dans la formation aux valeurs, del Pazo a demandé de donner l’exemple parce que “nos jeunes ont besoin de leadership. Et nous pouvons donner l’exemple de l’attention aimable et efficace dans les bedelias, de la générosité dans la transmission des connaissances , l’efficacité de nos processus de gestion, les bonnes exigences lors de l’évaluation de ce qu’ils ont appris. Ils seront de meilleurs professionnels dans la mesure où ils seront de meilleures personnes.

Sebastián del Pazo, doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’UCSF.

Enfin, il n’a pas lésiné sur sa gratitude envers toutes les personnes qui l’ont aidé, guidé dans sa vocation et accompagné sur ce chemin. “Et un dernier merci à l’équipe dirigeante de la Faculté, de qui j’apprends chaque jour, avec qui nous sommes attristés par les erreurs et réjouis par les succès et avec qui nous affronterons les défis à venir.”

Exigence et engagement

Dans son discours, le recteur de l’Université, Eugenio Martín De Palma, a remercié l’engagement assumé par le nouveau doyen. “La tâche sera ardue, mais, avec l’aide de Dieu, votre dévouement et votre responsabilité quotidienne et la collaboration de toute votre équipe, je suis sûr qu’elle sera achevée complètement. C’est pourquoi, dans le but que la faculté dont vous avez la charge grandisse plus encore, en nombre de membres et en excellence, avec l’empreinte du magis ignatien dans votre ADN, cette belle tâche vous a été confiée”.

Sebastian Del Pazo a prêté serment en tant que doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’Université catholique de Santa Fe.

Concernant les exigences de ce nouveau poste, il lui a rappelé que « chaque instant et chaque moment a son opportunité et sa difficulté. Ce sont les deux faces d’une même médaille. Je comprends que l’opportunité réside dans la vigueur et la force de cette jeune mais grande unité académique que vous devez diriger; et, je vois sa difficulté, dans la façon dont cette croissance importante et soudaine nous oblige à nous occuper souvent de ce qui est urgent et non de ce qui est important, où, ceux d’entre nous qui ont la responsabilité du gouvernement, à plusieurs reprises “Nous devons également porter sur ‘nos faibles épaules’, non seulement nos faiblesses mais aussi celles de ceux qui gouvernent. Cela nous oblige à avoir beaucoup d’empathie et d’amour pour notre prochain.”

Enfin, il a remercié del Pazo pour son véritable engagement envers l’institution et sa mission, en faisant “l’espoir que tous vos objectifs soient atteints et qu’ils puissent être réalisés dans un climat d’harmonie institutionnelle”.

Au service de la personne humaine

À son tour, le Dr Armando De Feo, président du Conseil d’administration de l’Université, a approfondi le défi lancé en 2012 par la Faculté des sciences de la santé, et ce que cela signifie pour cette nouvelle gestion, basée sur les vols ” que nous voyons aujourd’hui se réaliser. “. “Défi qui reste d’actualité, qui exige et nous interpelle dans l’approche des différentes disciplines liées à la Santé et qui a dans la carrière de la Médecine une direction à suivre sans manquer de souligner la grandeur de ce qui a été fait jusqu’à présent ni l’importance d’être capable d’intervenir dans la formation catholique de tous les acteurs nécessaires dans cette dimension scientifique”.

Le maire Juan Pablo Poletti était présent à l’événement.

De même, il a demandé à toutes les personnes présentes « d’honorer chaque jour le fait d’être née comme université du cœur même de l’Église, d’en faire partie et d’avoir une mission très digne à accomplir : atteindre un niveau de prestige, de reconnaissance et d’appréciation ». en nous engageant évangéliquement dans la transformation du monde.” et au service de la personne humaine, ce qui est notre mission, en grandissant comme communauté universitaire.

Enfin, il a proposé aux personnes présentes une réflexion sur la mission de l’Université et de la Faculté des Sciences de la Santé en particulier, axée sur « la poursuite de la formation et de la promotion de la santé dans la perspective d’une vision humaine totalisante insérée dans son environnement et dans la société ». , inculquant à l’étudiant la responsabilité, non seulement dans sa dimension professionnelle mais aussi sociale et personnelle, et encourageant le développement d’un esprit critique et créatif, dans un environnement qui favorise la participation et la responsabilité.

Présences

L’événement organisé à l’UCSF a réuni le président du conseil d’administration, le Dr Armando De Feo et le recteur, Mgtr. Eugenio Martín De Palma; le maire de la ville, le Dr Juan Pablo Poletti ; la référence de Santa Fe du mouvement « Los Sin Techo », José Luis Ambrosino ; le secrétaire général de la Faculté des Sciences Médicales de l’Université Nationale du Litoral, l’ingénieur Horacio Sagardoy ; le recteur de l’École Inmaculada, le P. Emmanuel Sicre ; autorités du Sanatorium de Santa Fe, du Collège des médecins, du Conseil professionnel des sciences économiques et d’autres autorités locales, membres de la famille, enseignants et collègues du Dr del Pazo.

“Nous formons de futurs professionnels qui prendront soin de la santé des gens. Des kinésiologues professionnels, des pharmaciens, des nutritionnistes, des orthophonistes, des obstétriciens, des diplômés en psychomotricité, en sécurité alimentaire ou en gérontologie. Nous souhaitons former des personnes qui prennent soin des gens. Qui sont proches et qui écoutent, convaincus que c’est le meilleur moyen d’obtenir un diagnostic précis et un traitement efficace.

-