Morrete Fest, Drag Gala et démonstration le samedi 28

Morrete Fest, Drag Gala et démonstration le samedi 28
Morrete Fest, Drag Gala et démonstration le samedi 28
-

La Rioja célébrera la LGTBIQ+ Pride avec différentes activités présentées par l’association Gylda pour commémorer et revendiquer la diversité émotionnelle-sexuelle, familiale et de genre autour du 28 juin, Journée internationale de la LGTBIQ+ Pride.

La culture et les loisirs sont une nouvelle fois à l’honneur dans la programmation de cette année, qui a pour fil rouge l’éducation, à l’instar des autres entités LGTBI+ de l’État. « L’éducation à la diversité est cruciale pour une société inclusive et respectueuse, réduisant les préjugés et promouvant le respect et la compréhension entre tous les citoyens. Il permet une vision large et réaliste de la société, promeut des valeurs essentielles et rend visibles les familles elles-mêmes ou les réalités personnelles de la communauté éducative. Il est essentiel non seulement de connaître, respecter ou accepter la diversité, mais aussi de vivre ensemble sans placards ni préjugés », a déclaré Ruth García Pinar, présidente de Gylda LGTBI+.

D’autres piliers se rejoignent dans l’éducation, comme le respect de la diversité, la paix et les droits civiques, qui seront présents dans les revendications de cette année. C’est dans ces locaux que se déroulera, le samedi 29 juin, la manifestation de Logroño, qui sortira de la Place du Marché à 20 heures et à laquelle participeront une trentaine d’entités. De plus, des représentants de Gylda LGTBI+ ainsi que la batucada K-Boom Percussion participeront à la marche nationale à Madrid le samedi 6 juillet. « Nous invitons tous les citoyens de la Rioja et des villes voisines à assister à la manifestation de Logroño le samedi 29. Pour rassembler le plus de personnes possible à la manifestation d’État à Madrid le 6 juillet, l’idéal est de contacter l’association à l’avance par téléphone. numéro 654 975 031 ou l’e-mail [email protected] pour coordonner », a indiqué Jesús Cárcamo, vice-président de Gylda.

La présentation de La Rioja Orgullo a eu lieu ce mardi 18 au bar central ‘La Quimera’, rue Marqués de Vallejo à Logroño, à laquelle a également participé Celia Sanz, maire adjointe de la Mairie de Logroño et conseillère pour la Gouvernance et l’Égalité. et porte-parole ; Juan Diego Alcaide, directeur de l’Institut de la Jeunesse de la Rioja, et l’artiste de variétés Bárbara Reina de la Pantaloneta.

Cárcamo a remercié la participation cette année aux événements de La Rioja Pride du Gouvernement de La Rioja, de la Mairie de Logroño et de l’Institut de la Jeunesse de la Rioja, ainsi que des entreprises Agua Mineral Natural Peñaclara et Caja Rural de Aragón, ainsi que des PME locales LaFrikileria. com, La Taberna de Baco, Bar Tirador, Ribera Laurel, Café Moderno et La Luci Gourmet Delicatessen, ainsi que La Quimera pour avoir accueilli la conférence de presse.

Week-end de la fête de Morrete

Ce week-end, les 21, 22 et 23, aura lieu le festival culturel LGTBIQ+ de La Rioja, Morrete Fest, sur le parking Revellín. Le vendredi 21, à partir de 19h30, auront lieu les performances de Lapili, Futurachicapop, Lusillón, Venga Bea, Bárbara Reina de la Pantaloneta et 2Mari DJs. Le samedi 22, ce sera l’heure de María Escarmiento, Chico Blanco, Trashi, Nina Emocional et Lil Ella.

Le lieu disposera à nouveau de services, d’un bar à boissons, de food trucks, de stands d’information et de vente de produits dérivés du festival et du point Redox pour un comportement responsable et contre les mauvaises habitudes de la Croix-Rouge Jeunesse. Comme nouveauté, la scène sera orientée vers le parc de l’Èbre dans le but de gêner le moins possible le voisinage de la zone.

De plus, le dimanche 23, les plus petits de la maison seront à l’honneur au Camp Familial Morrete, avec des performances des groupes du Big Band de La Rioja Píccolo y Saxo, Amadeus Aula Creativa et de la batucada K-Boom Percussion ; ateliers pour enfants en collaboration avec Purpurina Arpa Autismo, Grupo Asprodema, Plena Inclusion La Rioja et Rioja Acoge ; a arrozada Al Punto et la présence de Bárbara Reina de la Pantaloneta qui veillera à ce que tout le monde profite du Morrete le plus inclusif.

gala de dragsters

Un autre moment fort est la deuxième édition du La Rioja Pride Drag Gala, qui aura lieu le mercredi 26 à 20 heures. Après avoir laissé plus de monde dehors l’an dernier qu’à l’intérieur du centre culturel où elle s’est déroulée, l’initiative se multiplie dans tous les sens.

La scène est agrandie et, profitant du beau temps, elle se déroulera en plein air, sur la Plaza centrale de San Bartolomé. Sur scène, il y aura davantage de drag models, qui défendront les tenues confectionnées par une douzaine d’artistes couture qui concourront pour le prix final. Le jury s’agrandit également et devient international, profitant de la production humaine de nos terres qui rentrent chez elles en vacances. Il mettra en vedette les designers riojans Isa Gonçalves et Peio Durán ; Yâo-K, vainqueur de la première édition, et l’incomparable Verka Serduchka, qui arriveront à Logroño parrainés par le metteur en scène de Sapo Producciones, Martín Nalda.

Sachant que lorsque la chaleur arrive, les garçons tombent amoureux, il y aura des performances musicales de personnes aussi talentueuses que Killer Queen (finaliste de Drag Race Spain), David SCH et Álvaro Sola. Sous la direction de Bárbara Reina de la Pantaloneta… ce gala promet de faire encore une fois parler.

Ce ne sera pas le seul spectacle de drag au programme puisque, le lendemain, jeudi 27, à partir de 21 heures au Café Moderno, aura lieu le Bingo Travesti de Las Fellini. Un spectacle dans lequel, en plus de pouvoir gagner un panier de produits gourmands et d’épicerie fine offert par La Luci, rires, karaoké et bonne humeur sont plus que garantis.

Scène alternative à La Gota de Leche et Esdir

La Gota de Leche accueillera à nouveau plusieurs des propositions, avec un accès gratuit jusqu’à ce que la capacité soit atteinte. Lundi 24, à 20 heures, Fernando Troya présentera le spectacle de danse « We Play So Hard That We Hurt Us » ; un projet en format solo, réalisé et interprété par lui-même qui explore l’identité queer, en la tissant avec le récit du conte de fées Peter Pan et des traces autobiographiques.

Le mardi 25, à 20 heures, ce sera au tour de la représentation théâtrale ‘El Gé’. Emma de Martino y présente un texte interprété par l’acteur et influenceur Avelino Piedad (@MrAvelain) qui impressionne par son réalisme. L’œuvre place le spectateur dans une rencontre détendue entre hommes, avec une éventuelle rencontre sexuelle en arrière-plan, dans laquelle le protagoniste s’arrête pour réfléchir à l’oppression quotidienne d’une société capitaliste et homophobe. Ainsi que la situation dans laquelle nous nous trouvons et comment elle répond au problème de santé publique auquel notre société est exposée lorsque certains individus normalisent le lien entre le plaisir sexuel et la consommation de substances récréatives.

Prix ​​Gylda

Le vendredi 28, Journée internationale de la fierté LGTBIQ+, le traditionnel Gala Gylda aura lieu à 19h30. Il rassemble le prix d’une personne représentative de la communauté LGTBIQ+, un spectacle de variétés animé de Bárbara Reina de la Pantaloneta et des Varietés Riojanas et la table ronde « Voix pour la diversité ». Le colloque de cette année se concentrera sur l’éducation, en tant que principal élément de transformation pour une société plus libre, plurielle, diversifiée et respectueuse.

À ces propositions s’ajoute la salle de réunion de l’École Supérieure de Design de La Rioja (Esdir) où le jeudi 27, à 18 heures, aura lieu la conférence ‘La Mirada Sáfica’ de la communicatrice culturelle et historienne de l’art, Eugenia Tenenbaum. . Son analyse, son étude et sa diffusion dans une perspective de genre lui ont permis d’avoir plus de 100 000 followers sur les réseaux sociaux. Elle avoue que réaliser une analyse de l’art à travers les femmes, et plus spécifiquement celles qui entretiennent des relations émotionnelles et sexuelles avec d’autres femmes, est toujours dans ses pensées mais ce n’est pas toujours possible de le faire, c’est pourquoi le rendez-vous à Logroño (co- organisé avec l’Institut de la Jeunesse de la Rioja) sera une opportunité unique. Elle est l’auteur de « Le regard inquiet » et « Les femmes derrière Picasso ».

Il convient de rappeler qu’en matière artistique, l’exposition Amante II, une exposition collective d’artistes LGTBIQ+, reste ouverte jusqu’au 29 juin à la galerie d’art La Lonja (Calle Beratúa, 39/41, Logroño). Laia Arqueros, Yera Moreno, Andrea Rodríguez, Gorka Olmo, Intza Arakistain, Edu Salas et les Riojans Leo Pum et Belén Díaz présentent leurs propositions autour du concept d’Amante, un mot très rioja et polysémique. L’exposition propose différentes perspectives et interprétations qui fournissent une carte visuelle diversifiée de l’affection, des soins, de la sexualité ou de l’amour à travers l’art.

Ateliers au Centre LGTBI+

De son côté, le Centre LGTBI+ de La Rioja, situé Avenue de Colón, 37, à Logroño, a organisé plusieurs activités en fonction des demandes des utilisateurs et des abonnés de son profil instagram.com/lgtbilarioja.

Ainsi, hier, lundi 17, a eu lieu un atelier sur la préparation d’un personnage de drag par l’acteur Rubén Garcia Bañuelos ; Le mercredi 19 (17h30), il y aura un atelier d’édition Wikipédia avec une perspective Rioja, inclusive et diversifiée ; Le lundi 24 aura lieu la réunion des enfants GBTI+ « This is not grindr », et le mercredi 26 ils ouvriront leurs installations pour que ceux qui le souhaitent puissent se préparer à la LGTBIQ+ Pride, avec des informations de première main.

Les places dans cet établissement sont limitées, il est donc conseillé d’appeler le 941 294 010 ou d’envoyer un message WhatsApp au 604 810 230 pour s’inscrire.

-