Un météorologue met en garde contre les basses températures et exclut l’entrée d’un nouveau système frontal dans la RM | expresso-bio-bio-programmes-de-groupe

Un météorologue met en garde contre les basses températures et exclut l’entrée d’un nouveau système frontal dans la RM | expresso-bio-bio-programmes-de-groupe
Un météorologue met en garde contre les basses températures et exclut l’entrée d’un nouveau système frontal dans la RM | expresso-bio-bio-programmes-de-groupe
-

Les basses températures ont été les protagonistes au Chili, atteignant un record de -21,9° à Balmaceda, dans la région d’Aysén, le plus bas du monde lundi dernier.

Ces derniers jours, des températures basses ont été enregistrées dans tout le pays. En effet, lundi dernier, le thermomètre indiquait -21,9° dans la commune de Balmaceda, dans la région d’Aysén, étant le plus bas du monde à cette époque.

Dans ces conditions, des questions se posent quant à savoir si ce scénario peut être reproduit dans d’autres régions du pays, y compris la région métropolitaine. Pour dissiper les doutes, Andrés Moncada, de la Direction météorologique chilienne, s’est entretenu avec Expreso Bío Bío et a expliqué qu’« aujourd’hui, la température minimale n’était pas si basse à Santiago, elle était d’environ 5° dans le centre de la région métropolitaine. “La sensation thermique était probablement un peu moindre en raison du fait qu’il y avait beaucoup d’humidité.”

“Demain, nous allons avoir une baisse plus importante des températures minimales, notamment de la région de Valparaíso à Maule (…) Nous attendons donc dans le centre de Santiago une température minimale qui pourrait avoisiner 0°”, a-t-il ajouté.

Cependant, il a affirmé que « ce ne sera pas la température minimale la plus basse de l’année. Le 16 mai de cette année, nous avons enregistré -1,1° ici à Santiago, nous n’avons donc pas encore dépassé cette valeur.

“Ce sont des gelées qui ne sont pas si normales à Santiago, mais elles sont attendues pendant la période hivernale”, a-t-il ajouté.

Dans le même ordre d’idées, Moncada a prévenu que « vers le week-end, le ciel s’éclaircit à nouveau et cela favorise la perte radioactive nocturne, la chaleur se perd à la surface de la terre. Ainsi, les samedis et dimanches, nous pourrions à nouveau avoir des températures comprises entre 0° et 1° ici à Santiago.

Concernant un nouveau système frontal qui affectera le pays, le météorologue a expliqué qu’« il entre, en ce moment, particulièrement vers la région d’Aysén, et vers la fin de la journée il affecterait depuis La Araucanía vers le sud ».

“Ce système continue de se déplacer vers le nord (…) En particulier, ce système n’entrerait pas dans la région métropolitaine”, a-t-il poursuivi.

Les basses températures ont été les protagonistes au Chili, atteignant un record de -21,9° à Balmaceda, dans la région d’Aysén, le plus bas du monde lundi dernier.

Ces derniers jours, des températures basses ont été enregistrées dans tout le pays. En effet, lundi dernier, le thermomètre indiquait -21,9° dans la commune de Balmaceda, dans la région d’Aysén, étant le plus bas du monde à cette époque.

Dans ces conditions, des questions se posent quant à savoir si ce scénario peut être reproduit dans d’autres régions du pays, y compris la région métropolitaine. Pour dissiper les doutes, Andrés Moncada, de la Direction météorologique chilienne, s’est entretenu avec Expreso Bío Bío et a expliqué qu’« aujourd’hui, la température minimale n’était pas si basse à Santiago, elle était d’environ 5° dans le centre de la région métropolitaine. “La sensation thermique était probablement un peu moindre en raison du fait qu’il y avait beaucoup d’humidité.”

“Demain, nous allons avoir une baisse plus importante des températures minimales, notamment de la région de Valparaíso à Maule (…) Nous attendons donc dans le centre de Santiago une température minimale qui pourrait avoisiner 0°”, a-t-il ajouté.

Cependant, il a affirmé que « ce ne sera pas la température minimale la plus basse de l’année. Le 16 mai de cette année, nous avons enregistré -1,1° ici à Santiago, nous n’avons donc pas encore dépassé cette valeur.

“Ce sont des gelées qui ne sont pas si normales à Santiago, mais elles sont attendues pendant la période hivernale”, a-t-il ajouté.

Dans le même ordre d’idées, Moncada a prévenu que « vers le week-end, le ciel s’éclaircit à nouveau et cela favorise la perte radioactive nocturne, la chaleur se perd à la surface de la terre. Ainsi, les samedis et dimanches, nous pourrions à nouveau avoir des températures comprises entre 0° et 1° ici à Santiago.

Concernant un nouveau système frontal qui affectera le pays, le météorologue a expliqué qu’« il entre, en ce moment, particulièrement vers la région d’Aysén, et vers la fin de la journée il affecterait depuis La Araucanía vers le sud ».

“Ce système continue de se déplacer vers le nord (…) En particulier, ce système n’entrerait pas dans la région métropolitaine”, a-t-il poursuivi.

-