Améliorer les programmes des sciences de la santé de la MSU : transitions, rôles stratégiques et collaborations | Faculté de médecine humaine

Améliorer les programmes des sciences de la santé de la MSU : transitions, rôles stratégiques et collaborations | Faculté de médecine humaine
Améliorer les programmes des sciences de la santé de la MSU : transitions, rôles stratégiques et collaborations | Faculté de médecine humaine
-

14 juin 2024

portrait du président Guskiewicz dans une salle majestueuse.nxc” largeur=”1200″/>

Chers Spartiates,

Avec la transition imminente du Dr Norman Beauchamp à l’Université de Georgetown en tant que vice-président exécutif pour les sciences de la santé, j’écris aujourd’hui avec des mises à jour sur la structure de MSU pour soutenir notre excellente et croissante concentration sur notre leadership en sciences de la santé. En tant que seule université Big Ten abritant deux écoles de médecine et une école de sciences infirmières reconnues à l’échelle nationale, et alors que nous continuons à faire progresser notre engagement envers l’excellence en matière d’éducation, de recherche et d’engagement communautaire dans les soins de santé, il est impératif que nous ayons une structure stratégique. . qui soutiennent nos programmes. Cette structure soutient non seulement nos objectifs académiques et de recherche, mais renforce également nos partenariats externes et nos stratégies commerciales.

Lorsque l’actuel vice-président exécutif des sciences de la santé a été créé en 2019, cela a débloqué d’importantes synergies entre nos trois écoles de santé humaine et a fourni, en partie, un cadre pour poursuivre de nouveaux partenariats audacieux comme celui dont nous bénéficions actuellement avec Henry Ford Health, ainsi qu’avec nos relations continues avec Corewell Health, McLaren, Sparrow et bien d’autres à travers l’État. Parallèlement, certaines composantes clés de l’enseignement et de la recherche au sein de nos écoles de santé bénéficient d’un meilleur alignement sur la structure académique traditionnelle de l’université. Les périodes de transition offrent l’occasion d’évaluer nos structures afin de garantir que nous maximisons nos forces et les opportunités à venir.

Compte tenu de la complexité des soins de santé modernes, tant au sein de l’université que par rapport aux partenaires externes, je pense également qu’il est essentiel de ne pas précipiter la décision finale sur les structures à long terme dans un laps de temps condensé. Par conséquent, une structure modifiée des sciences de la santé sera suivie au cours des six prochains mois, comme détaillé ci-dessous.

À compter du 1er juillet 2024, les facultés de médecine humaine, de médecine ostéopathique et de sciences infirmières relèveront du Bureau du recteur plutôt que du Bureau des sciences de la santé. Norm Hubbard sera promu vice-président principal des sciences de la santé et relèvera directement de moi. Norm sera responsable de nos opérations cliniques dirigées par le corps professoral, de MSU Health Care, des partenariats cliniques externes et de Henry Ford Health + Michigan State University Health Sciences. Le doyen du Collège de médecine humaine, Aron Sousa, assumera le titre supplémentaire de doyen exécutif et sera chargé, sous la direction du doyen, de superviser et de coordonner les trois collèges de santé. Norm et Aron collaboreront et se coordonneront étroitement pour assurer l’alignement entre notre mission académique et nos relations externes. Ils superviseront conjointement le Bureau des sciences de la santé et travailleront en étroite collaboration avec la doyenne du Collège de sciences infirmières, Leigh Small, et la doyenne du Collège de médecine ostéopathique, Joyce deJong, pour établir un Conseil des sciences de la santé chargé d’explorer, de planifier et de développer des opportunités pour faire progresser les efforts collectifs de l’université en matière d’enseignement. et la recherche. Le conseil soutiendra la collaboration en matière de programmes d’études et de formation interprofessionnels et élaborera une stratégie pour améliorer notre performance en matière de recherche biomédicale et de santé publique.

Le conseil d’administration examinera ces positions lors de la réunion publique du 28 juin. Cette approche multiforme garantit que nos étudiants reçoivent une éducation de la plus haute qualité, les préparant aux exigences dynamiques du secteur de la santé. Le rôle du doyen exécutif reconnaît la valeur et la synergie entre les trois collèges de santé dans la coordination des efforts et maintient tous les programmes académiques de MSU alignés sous la direction du Bureau du prévôt. En tant que vice-président principal des sciences de la santé, Norm complétera notre travail universitaire en mettant l’accent sur les partenaires stratégiques, améliorant ainsi la portée et l’impact de nos programmes. Ces partenariats sont essentiels pour offrir aux étudiants des opportunités de stages, de résidence et de placement professionnel, ainsi que pour obtenir des financements et des ressources externes pour la recherche et le développement. En collaborant avec des partenaires externes, nous maximisons les opportunités de recherche collaborative, d’avancées technologiques et de solutions de soins de santé innovantes. Cela garantit que nos programmes MSU restent à la pointe des tendances et des technologies en matière de soins de santé.

La collaboration entre le Bureau du recteur, le doyen exécutif et le vice-président principal des sciences de la santé sera essentielle à notre réussite collective. Cette coordination garantit que nos programmes de sciences de la santé sont solides sur le plan académique, ainsi que pratiques et économiquement viables. En travaillant ensemble, nous tirerons parti de l’excellence académique et des partenariats stratégiques pour créer un écosystème éducatif en soins de santé holistique et percutant.

Notre engagement à améliorer les services d’éducation et de santé est inébranlable, et je sais que le vice-président principal Hubbard et le doyen exécutif Sousa partagent cette mission et cet engagement et poursuivront l’excellent travail commencé par Norm Beauchamp. Même si d’autres questions se poseront sûrement à mesure qu’une structure différente entrera en vigueur au cours de cette période intérimaire, je suis convaincu que nos professeurs, notre personnel et les doyens des écoles de médecine humaine, de médecine ostéopathique et de soins infirmiers se tourneront vers un avenir brillant et travailleront en tant que partenaires entre nous et avec moi-même et avec le chancelier par intérim Thomas Jeitschko pour assurer le succès collectif des sciences de la santé à MSU. Dans le même temps, je continuerai à travailler avec chacun d’eux et à écouter les commentaires et les contributions d’un échantillon représentatif de parties prenantes alors que les décisions finales seront prises sur la structure à long terme la plus efficace au cours des six prochains mois.

Merci pour votre dévouement et votre soutien alors que nous nous lançons dans ce voyage passionnant. J’ai hâte de travailler en étroite collaboration avec Norm Hubbard, Aron Sousa et toute l’équipe des sciences de la santé de MSU alors que nous regardons vers l’avenir. Et s’il vous plaît, rejoignez-moi encore une fois pour remercier le Dr Beauchamp, un Spartan dévoué, pour son engagement envers MSU alors qu’il termine ses dernières semaines d’université.

Cordialement,

signature du président Guskiewiczezy” largeur=”225″/>

Kevin M. Guskiewicz, Ph.D.
Président
Professeur, Département de kinésiologie


-

NEXT Centre infantile de médecine translationnelle » UNSAM Actualités