Ils conviennent de la protection des propriétés diplomatiques en Équateur – El Financiero

Ils conviennent de la protection des propriétés diplomatiques en Équateur – El Financiero
Ils conviennent de la protection des propriétés diplomatiques en Équateur – El Financiero
-

La cheffe du ministère des Affaires étrangères (SRE), Alicia Bárcena, a annoncé qu’un accord avait été conclu avec le chancelier suisse, Ignacio Cassi, afin que le personnel diplomatique dudit pays protège les propriétés que le Mexique possède en Équateurceci après l’assaut contre l’ambassade de Quito qui a provoqué la rupture des relations diplomatiques.

“Bárcena (le chancelier mexicain) a signé un accord avec le chef des Affaires étrangères de la Suisse, pour son soutien dans la protection des biens et des affaires consulaires du Mexique en Équateur”, a révélé le ministère des Affaires étrangères à travers une publication sur le réseau social avant Twitter.

Cet accord intervient en pleine visite du ministre mexicain des Affaires étrangères en Suissequi se trouve dans la ville de Nidwald, pour participer au Sommet de la Paix avec plus de 92 délégations de haut niveau.

Pourquoi le Mexique a-t-il rompu ses relations avec l’Équateur ?

Il est important de rappeler que le Mexique a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l’Équateur, après que, le 5 avril, les autorités équatoriennes ont décidé de prendre l’assaut de l’ambassade du Mexique située à Quito pour arrêter Jorge Glas, ancien vice-président sous le mandat de Rafael Correa.

Face à l’irruption violente, Le Mexique accuse l’Équateur d’avoir violé l’inviolabilité de son siège diplomatique. Tandis que l’Équateur considère que notre pays a transgressé le droit international en s’ingérant dans les affaires intérieures, en abusant de l’immunité diplomatique et en violant les règles d’asile.

Que pense Claudia Sheinbaum du conflit entre le Mexique et l’Équateur ?

Claudia Sheinbaum, quasi-vainqueuse de l’élection présidentielle de 2024, a rejeté la proposition de dialogue faite par la ministre des Affaires étrangères de l’Équateur, Gabriela Sommerfeld, au moins jusqu’à ce que « toutes les demandes » du Mexique soient satisfaites devant la Cour internationale de Justice (CIJ).

“Il ne s’agit pas de s’asseoir et de parler” » a déclaré l’activiste de Morena, interrogé lors d’une conférence de presse sur les déclarations faites par Sommerfeld dans une interview à EFE.

Il a estimé que pour promouvoir le dialogue, il fallait d’abord Équateur doit « faire le pas » présenter des excuses publiques après l’assaut contre l’ambassade du Mexique à Quito. En plus de reconnaître « le droit d’asile » de l’ancien vice-président équatorien Jorge Glas (2013-2017), comme le demandait le Mexique dans la plainte devant la CIJ.

« Il y a un procès, ce procès doit être résolu. Si l’Équateur assume ce que le Mexique demande dans ce procès, alors c’est déjà différent, mais tout ce que propose le Mexique devra être réalisé”, a-t-il résolu.

Ces déclarations surviennent parce que le gouvernement de l’Équateur a l’intention de dialoguer avec le Mexique et rétablir les relations diplomatiques après la victoire de Sheinbaumil expliqua le ministre des Affaires étrangères de l’Équateur, Sommerfeld

-

PREV heure, chaîne et où regarder la Copa América 2024 à la télévision aux États-Unis et au Mexique
NEXT Copa América 2024 : un fan tente de serrer James Rodríguez dans ses bras et finit par être renversé | Équipe nationale TUDN Colombie