un livre pour naviguer dans la nouvelle ère du marketing

un livre pour naviguer dans la nouvelle ère du marketing
un livre pour naviguer dans la nouvelle ère du marketing
-

Marketing 6.0 de Philip Kotler, Hermawan Kartajaya et Iwan Setiawan explore les clés de la nouvelle ère du marketing et de son évolution vers l’immersif.

Ces dernières années, la technologie a révolutionné les interactions entre clients et marques, toutes renforcées grâce à l’union du monde physique et numérique, qui devient le théâtre de la nouvelle révolution marketing. La pertinence de l’immersif devient ainsi le point central du livre. Commercialisation 6.0 de Philip Kotler, Hermawan Kartajaya et Iwan Setiawan.

Le livre passe en revue la pratique du marketing, qui a commencé avec le produit phare de ce Marketing 1.0 axé uniquement sur les ventes, pour céder la place à d’autres versions du marketing qui prenaient en compte le point de vue du client, la durabilité, le numérique ou l’IA. Jusqu’à en arriver à son point actuel : le marketing immersif ou Marketing 6.0.

Comme l’expliquent les auteurs, ce modèle, également connu sous le nom de métamarketing, englobe une série de stratégies tactiques qui permettent aux entreprises de proposer des expériences immersives sur les supports physiques et numériques. Et pour y parvenir, le Marketing 6.0 repose sur trois piliers fondamentaux : l’expérience, l’environnement et l’environnement.

Métamarketing : la nouvelle révolution marketing

L’intelligence artificielle, la réalité augmentée et l’analyse des générations qui produisent le changement (génération Z et alpha) et des tendances émergentes ne sont que quelques-uns des aspects abordés. Philippe Kotlerconsidéré comme le père du marketing moderne ; Hermawan Kartajaya, fondateur et président de M Corp ; et Iwan Setiawandirecteur de l’exploitation chez MarkPlus, Inc. De plus, les auteurs préparent le lecteur à faire face à des changements radicaux dans les comportements des consommateurs et à faire évoluer leur modèle commercial.

Comme le dit le livre, le marketing évolue pour répondre aux défis mondiaux et aux attentes changeantes des clients. Des aspects tels que la durabilité et les nouvelles technologies contribuent à attirer les clients et à accroître la pertinence des entreprises.

Tout cela à une époque où IA basée sur le langage, chatbots, assistants vocaux et ChatGPT Ils poussent les capacités de la technologie vers de nouvelles limites, et là où l’union entre le numérique et le physique à travers les technologies est présente dans la vie de tous les jours.

Ainsi, le métamarketing se présente comme la nouvelle ère du marketing en dépassant les limites du traditionnel et du numérique pour offrir une expérience plus active et immersive dans les espaces physiques et numériques. “Le métamarketing est de plus en plus important pour attirer la génération Z et l’Alpha, les organisations doivent donc commencer à l’adopter.” proposent les auteurs.

Métamarketing et émergence des « phygitales » natives

Au cours des dernières décennies, le marketing a favorisé le Génération Y ou millennials, Mais à mesure que les jeunes acquièrent un plus grand pouvoir d’achat et constituent un segment de plus en plus important de leur public cible, les « phygitaux » natifs deviennent plus importants pour les spécialistes du marketing.

Les membres de cette cible ne sont pas seulement connectés à Internet comme un outil, mais considèrent Internet comme faisant partie intégrante de leur vie quotidienne. “Ils sont continuellement connectés via plusieurs écrans, même dans des situations sociales, et ont un niveau d’immersion plus élevé dans les environnements numériques.”

Ces caractéristiques font que la connexion avec les membres de ces générations nécessite un changement complet de schéma. Eh bien, grâce à une vie d’immersion dans la stimulation numérique et les messages de masse, La génération Z et la génération Alpha ont une capacité d’attention sélectivece qui se traduit par une nette préférence pour les contenus personnalisés et une tendance à ignorer les messages non pertinents.

« L’essor de TikTok en est un exemple. La popularité de son format court et son fort algorithme de personnalisation avec GenZ ont conduit Instagram et YouTube à emboîter le pas avec leurs versions appelées respectivement reels et shorts. « Ces nouvelles plateformes s’adressent à une attention sélective, permettant aux gens de faire défiler à l’infini des contenus abrégés sur les réseaux sociaux. »

Marketing 6.0 : une nouvelle façon d’atteindre le public

Le livre Commercialisation 6.0poursuivant ainsi le travail de Philip Kotler après la publication des livres Marketing 3.0, Marketing 4.0 et Commercialisation 5.0pour analyser une industrie composée de microtendancesoù la technologie a radicalement changé la façon dont les annonceurs et le public interagissent.

Les nouvelles postures de consommation et les générations qui promeuvent de nouveaux modèles de consommation sont les protagonistes de ce style de vie numérique qui repose sur cinq domaines clés : les contenus, les réseaux sociaux, le e-commerce, l’intelligence artificielle et les appareils.

«Nous assistons à la montée de microtendances dans cinq domaines clés du style de vie numérique – contenus, réseaux sociaux, e-commerce, intelligence artificielle et devices – reflétant la préférence des jeunes générations pour des expériences plus interactives et immersives. La vidéo courte prend le relais pour tirer parti des micro-moments d’immersion au cours du parcours client, tandis que les médias sociaux s’orientent vers des communautés plus petites et plus spécialisées. De plus, le commerce électronique s’étend au-delà des sites Web et des marchés traditionnels pour inclure des modalités plus interactives telles que le commerce social, le commerce conversationnel et le commerce en direct.

Plus d’informations sur «Marketing 6.0»

  • Qualification: Commercialisation 6.0
  • Auteurs : Philip Kotler, Hermawan Kartajaya et Iwan Setiawan
  • Éditeur : LID
  • Année d’édition : 2024

Le livre est disponible à l’achat sur ce lien.

-

NEXT les subventions aux livres sont discriminatoires